EEDEMS
évaluation environnementale des déchets,
effluents, matériaux, sédiments et sols pollués
Réseau EEDEMS
Thèmes scientifiques
Actualité
Production scientifique et autres réalisations
Vie du Réseau
Contact

Offre technique et scientifique

Procédés de traitement > Problématique > Méthodologie > Prestations

Traiter pour éliminer ou pour réutiliser

Du fait tout autant de l’évolution de la pression réglementaire que d’une dynamique industrielle, sont apparus, surtout depuis une dizaine d’années, bon nombre de procédés de traitement de déchets et sols pollués. Certains de ces procédés relèvent d’innovations scientifiques et/ou technologiques alors que d’autres sont des adaptations de procédés existants dans d’autres domaines. Les objectifs visés sont :

  • - de minimiser les impacts sur l’environnement, notamment via la stabilisation,
  • - d’extraire et valoriser le contenu en matières premières,
  • - de valoriser les potentialités pouzzolaniques, mécaniques, énergétiques, agronomiques dans de nouveaux usages

Parmi tous ces domaines, EEDEMS est particulièrement actif des les domaines :
- Stabilisation en vue de stockage ou de valorisation en BTP,
- Traitement biologiques de production de biogaz ou d’amendement organiques (compost).

En ce qui concerne la stabilisation, le décret du 18 décembre 1992 relatif au stockage de déchets industriels spéciaux ultimes stabilisés a apporté une contribution importante en établissant la nécessité de prévoir la stabilisation de certains DIS en vue de leur admission en centre de classe 1. Ces dispositions ont conduit à la mise en place de 13 centres collectifs de stabilisation par des procédés de solidification pour le traitement d’environ 600 000 t/an de déchets industriels spéciaux (déchets dangereux).

Depuis la parution de la Directive « Décharge », la possibilité de gestion de tels déchets en décharge pour déchets non dangereux est envisageable dès lors qu’ils sont jugés « stables et non réactifs ».

Cette démarche de stabilisation pourrait alors être étendue à d’autres déchets et à des sols traités également par d’autres voies, thermique, physico-chimique ou biologique destinés à des filières plus ambitieuses en termes de cahier des charges comme le statut de déchet inerte vis à vis du stockage ou bien sûr l’utilisation en BTP.

De nouveaux marchés pourraient alors être accessibles à ces matériaux, lorsque l’étude de leur comportement en scénario aura démontré leur aptitude et leur innocuité environnementale et sanitaire dans les usages considérés. Parmi les filières de valorisation envisagées, certaines se traduisent par un retour direct ou indirect au milieu naturel, sous la forme d’amendement agricole, de matériau routier, de matériau ou produit de construction ou encore de matériau d’aménagement paysager.

L’évaluation des procédés visant de tels objectifs revêt par conséquent une importance économique particulière et des enjeux environnementaux conséquents tant à un niveau local vis-à-vis des milieux physiques et vivants susceptibles d’entrer en contact direct ou indirect avec ces matériaux, qu’à un niveau plus global vis-à-vis de préoccupations environnementales planétaires.

Des procédés visant la réutilisation de métaux ou d’autres composés à valeur marchande peuvent aussi être la source d’enjeux économiques important et nécessiter tout autant une évaluation environnementale locale et globale.

Enfin dans le domaine des sites et sols pollués, une importante variété de techniques de traitement est apparue, de sorte qu'une même problématique de sol pollué peut faire l'objet d'un traitement par plusieurs techniques. Pour l'aider à décider de la pertinence des principales techniques disponibles en fonction des situations rencontrées, l'ADEME a lancé un important programme de mise au point d'une procédure expérimentale permettant d'évaluer la faisabilité et les performances de techniques de traitement vis-à-vis d'échantillons représentatifs. Ce programme a été réalisé par un collectif de huit équipes de recherche dont deux membres d'EEDEMS (BRGM et INSA - LGCIE) et coordonné par POLDEN. Il s'est achevé avec la remise du guide « Traitabilité des sols » disponible sur le site de l’ADEME.

Les équipes membres d'EEDEMS disposent de l'équipement et du savoir faire permettant l'étude de la faisabilité de traitement de sols par tris physique ou physico-chimique, lavage, désorption thermique, stabilisation physico-chimique, traitement biologique de pollutions métalliques.

 

 

 

 

 

 

© EEDEMS - Mentions légales